05.05.2020

La vie bonne > Appel à projets destiné aux artistes femmes pour des œuvres performatives (France)

« Comment peut-on mener une vie bonne dans une vie mauvaise ? », s’interroge Judith Butler en 2012 en recevant le prix Theodor Adorno, reprenant à son compte pour la transformer la question du penseur allemand. Comment peut-on avoir une vie bonne « à l’intérieur d’un monde dans lequel la bonne vie est structurellement ou systématiquement interdite au plus grand nombre ? ». Pour Judith Butler, le second problème est de déterminer « la forme que cette question peut prendre pour nous aujourd’hui. Autrement dit : comment le moment historique dans lequel nous vivons conditionne et influence la forme de la question elle-même ? »1

Cet énoncé résonne aujourd’hui avec une acuité particulière, alors que chacun·e s’accorde à qualifier le moment présent de crise, aux répercussions trop vastes pour être circonscrites et qui touche de plein fouet le milieu de la culture et les artistes en particulier. Une fois que la pandémie mondiale sera résorbée, la courbe aplatie, les portes ouvertes, quelles seront nos vies bonnes ?

C’est dans ce contexte, et en invitant à y réagir, que l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions et le Centre national des arts plastiques s’unissent pour lancer un appel à projets à destination des artistes femmes, pour des œuvres performatives.

Dix projets seront retenus par un jury composé de membres d’AWARE, du Cnap, et de personnalités indépendantes.

Les projets seront diffusés sur le site Internet d’AWARE à l’automne 2020 et sont destinés à intégrer la collection du Cnap.

Les artistes dont les projets seront retenus toucheront une rémunération de 5 000 €. Les frais de production seront pris en charge sur présentation de justificatifs (budget prévisionnel, devis), ils sont arrêtés à un maximum de 2 000 € TTC.

L’appel s’adresse aux artistes françaises ou ayant un fort attachement à la France.

Date limite : 8 juin 2020

Trouvez toutes les informations en ligne