10.06.2011

Guide des meilleures pratiques environnementales des festivals de musique, publié par EneRis

Le premier Guide des Bonnes Pratiques, consacré aux Festivals de Musique, décrit et analyse les bonnes pratiques mises en oeuvre par des organisateurs de festivals: promotion des transports collectifs, incitation au tri et au recyclage des déchets, bonnes pratiques d'économies d"énergie... Ces bonnes pratiques sont analysées et évaluées au travers de leur impact sur l'environnement et notamment de leur empreinte carbone.

Eneris, cabinet de conseil et d’études en développement durable, publie une étude sur les meilleures pratiques environnementales des festivals de musique. Le document identifie les principaux enjeux, recense les meilleures pratiques, propose des évaluations d’impact ainsi que des témoignages d’experts ou de professionnels engagés dans ces démarches. 

Il présente les enjeux, les problématiques de terrain et recense les meilleures pratiques environnementales existantes. Les organisateurs de 11 festivals ont été rencontrés : Rock en Seine, Trans Musicales,Francofolies, Printemps de Bourges, Muzik’elles, Eurockéennes, Nuits sonores, Marsatac, ainsi que Glastonbury (Royaume-Uni), LaSemo (Belgique) et le Paléo Festival (Suisse).

La diversité des festivals choisis (diversité de l’antériorité, de la jauge, de budget…) permet de brosser un panorama complet des possibilités en la matière. De plus, un festival fictif sert de fil conducteur à l’étude. A partir de celui-ci sont déclinés des thématiques :

  • transports 
  • restauration, 
  • logistique et énergie, 
  • gestion des déchets, 
  • communication.

A chaque fois sont présentées les initiatives mises en place par les festivals étudiés, des pistes d’actions et le calcul de leur impact, ainsi que des témoignages. Sont aussi mises en regard les pratiques les plus répandues et les meilleures pratiques identifiées.

Téléchargez le guide ici.